Infos et Analyses
en continu
 

Eugène Yao

Eugène Yao

Journaliste professionnel. J'ai parcouru plusieurs journaux (Soir Info, Le Nouveau Reveil, L'Eléphant dechaîné).

 Je suis Eugène YAO.  A l'Etat civil, YAO KOUADIO EUGENE,  né le 01/01/1977 à Mangoikro, S/P préfecture de Didiévi, au  centre de la Côte d’Ivoire. 

Après mes études primaires à Didiévi puis secondaires  à Hiré (dans la région de Divo), j’’ai obtenu le Baccalauréat Série A2 (1998), au Lycée de la Paix de Gagnoa (à l’Ouest de la Côte d’Ivoire).

 En 2001, je suis sorti de l'Ecole supérieure des affaires er du management (Esam)-Abidjan,  avec un Brevet de technicien supérieur (Bts) en Communication d'entreprise,   avant de poursuivre les études à l’Université Félix Houphouet Boigny où j’ai obtenu, par la suite,  une Licence en Sociologie (2005), puis, en 2010, un Diplôme d’Etude Approfondie (Dea) en Communication.  

Dans un communiqué publié, le dimanche 9 octobre,  dont Mapresse.perso a reçu copie, la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci) a émis des réserves quant à l’avant-projet de constitution, qui est sur la table des députés.  « Le texte ne donne pas des indications claires sur le fait  que le mandat du Président de la République est compris dans le décompte des mandats présidentiels », indique le communiqué.

Sans avoir livré un grand match, les Eléphants de Côte d’Ivoire se sont imposés face aux Aigles du Mali (3-1).  C’était le samedi 8 octobre au stade de la Paix de Bouaké. Match comptant pour la première journée des éliminatoires, Russie 2018 (zone Afrique).

vendredi, 07 octobre 2016 17:42

Football/Serge Aurier: Trop de casseroles !

Malgré ses belles performances en club et en sélection nationale (deux titres de champion de France, une participation à la coupe du monde 2014 et une coupe d’Afrique des nations (2015), Serge Aurier  (23 ans) traîne pourtant  trop de casseroles.

La Fédération ivoirienne de football (Fif) a organisé la cérémonie des meilleurs athlètes (Awards)  de la saison 2015-2016, ce mercredi 5 octobre, à la  maison de l’entreprise à Abidjan-Plateau, en présence du président de cette institution Augustin Sidy Diallo.

« J’ai été interpellé parce que nous avons voulu brandir une banderole sur le passage du Président de la République, Alassane Ouattara,  pour lui dire que nous ne voulons pas d’une nouvelle constitution », a indiqué Professeur Mamadou Koulibaly, président de Liberté et démocratie pour la république (Lider). C’était ce mercredi 5 octobre 2016, au siège de ce parti politique à Abidjan-Cocody.

Dans un point de presse qu’il a prononcé, le mardi 4 octobre 2016, à Abidjan-Plateau, le Groupe de plaidoyer pour une réforme constitutionnelle transparente et inclusive, organisation qui regroupe  13 plateformes, faitières, réseaux et organisation de la société civile (Wanep –Ci/Peace-Ci, Amnesty international-Ci, Rasalao-ci, Ciddh, Civis-ci, Oidh, Sos-Exclusion, Sénat des jeunes de Côte d’Ivoire, Respo-ci, Adjl-ci, Apdh, Riddef, Gofehf) a appelé les acteurs de la scène politique ivoirienne au sens civique dans l’intérêt général de tous.

La Plateforme des organisations de la société civile pour les élections en Cote d'Ivoire (Poeci) relève que, que ce soit sur la liste électorale définitive 2015 ou la liste électorale provisoire 2016, les électeurs et électrices décédés n’ont pas été radiés de manière systématique. Au total, il n’y a que 240 noms qui ont été radiés des listes depuis 2010. En 2016, l’Office National d’Identification (ONI) a annoncé l’existence de 135 247 Ivoiriens et Ivoiriennes décédés qui pourraient être radiés de la liste électorale. 

En prélude au match contre le Mali, le 8 octobre prochain, au stade de la paix de  Bouaké, le sélectionneur national, Michel Dussuyer, a publié la liste des 23 joueurs convoqués  pour le match contre le Mali. Rappelons que ce match s’inscrit dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la coupe de monde « Russie 2018 ». C’était au cours d’une conférence de presse, le jeudi 29 septembre, au siège de la Fédération ivoirienne de football (Fif), à Abidjan-Treichville.

« L’évacuation du Mont Péko ressemble à une expulsion forcée, exécutée sans un regard suffisant pour les droits des populations à l’intérieur ou dans ses alentours », a déclaré Bamba Sindou, coordinateur général du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (Raidh), dans un communiqué publié, le jeudi 15 septembre 2016.

Porteur d’un message du  ministre  Amadou Soumahoro, président du directoire du rassemblement des  Houphouétistes pour la paix (Rhdp), le 8 septembre 2016, à Koumassi,  le ministre Adama Tounkara, ministre du Pétrole et de l’Energie et par ailleurs député maire de la commune d’Abobo,  a saisi l’occasion pour  jeter  une pierre dans le camp de l’opposition.  « Ne vous laissez pas distraire par les chants de sirènes », a-t-il lancé.

Publicité

Newsletter MaPressePerso

Le Podium