Infos et Analyses
en continu
 

Eugène Yao

Eugène Yao

Journaliste professionnel. J'ai parcouru plusieurs journaux (Soir Info, Le Nouveau Reveil, L'Eléphant dechaîné).

 Je suis Eugène YAO.  A l'Etat civil, YAO KOUADIO EUGENE,  né le 01/01/1977 à Mangoikro, S/P préfecture de Didiévi, au  centre de la Côte d’Ivoire. 

Après mes études primaires à Didiévi puis secondaires  à Hiré (dans la région de Divo), j’’ai obtenu le Baccalauréat Série A2 (1998), au Lycée de la Paix de Gagnoa (à l’Ouest de la Côte d’Ivoire).

 En 2001, je suis sorti de l'Ecole supérieure des affaires er du management (Esam)-Abidjan,  avec un Brevet de technicien supérieur (Bts) en Communication d'entreprise,   avant de poursuivre les études à l’Université Félix Houphouet Boigny où j’ai obtenu, par la suite,  une Licence en Sociologie (2005), puis, en 2010, un Diplôme d’Etude Approfondie (Dea) en Communication.  

Le groupe de travail des jeunes pour la gouvernance et les droits de l’homme (Gt Jeunes 2016) a animé une conférence de presse, récemment, au siège de la Fondation Friedrich Naumaum, à Abidjan.  Dans cette conférence, il  déplore  l’absence des jeunes dans le comité d’experts mis en place par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara,  en vue de la réforme constitutionnelle et le caractère monodisciplinaire de ce comité (composé essentiellement de juristes).

Après l’épisode Ibrahim Bakayoko (qui est parti de la sélection après un séjour à Zambakro, à la suite à d’une élimination prématurée à la Can 2000) et la retraite anticipée de Didier Drogba (après la coupe du monde 2014), Yaya Touré (33 ans) pourrait également arrêter avec la sélection nationale, si ce n’est déjà fait.

L’ex-international ivoirien, Didier Drogba (38ans), a été nommé  comme vice-président de la Commission de la Fifa, lors du 66è Congrès de cette institution, le 13 mai dernier, à Zurich (en Suisse). C’est la reconnaissance d’un mal-aimé qui aura pourtant  tout donné à son pays (12 ans au service de la Côte d’Ivoire, 3 participations en coupe du monde, deux fois finalistes en Coupe d’Afrique des nations, capitaine de la sélection nationale pendant 8 ans, 65 buts à 105 sélections).

Dans le cadre de la campagne pré-électorale initiée par la Commission électorale indépendante (Cei), Gervais Coulibaly, 2ème vice-président de cette organisation,  superviseur Cei  dans la région des lagunes (Yopougon, Songon, Attécoubé, Abidjan-Sud et Grand-Lahou), a entamé, depuis le lundi 9 mai, une tournée de sensibilisation,  avec les forces vives de la nation.  A Koumassi, troisième étape de sa visite, il a déclaré que « cette opération devra permettre d’apurer la liste électorale de 2015 qui contiendrait  près de 500 000 personnes décédées entre 2009 et 2015 »  mais qui figurent  encore sur la liste.  

Pour couper court à la polémique sur  la date des élections locales (anticipées ou pas) en Côte d’Ivoire, le gouvernement a décidé, récemment, de la tenue des législatives  au plus tard en décembre 2016. Cette  décision a pour but de mettre à jour le calendrier  électoral perturbé, depuis la crise 2002. Mais à la lecture, elle confirme le décalage de 13 mois entre la présidentielle et  les législatives,  depuis la crise électorale de 2010.

« Certains pays comme le Burkina Faso et la Guinée ont déjà terminé leur transition.  C’est l’absence de démocratie qui fait que les dirigeants veulent toujours mettre à la tête d’un média,  quelqu’un  qui leur est proche. La libéralisation de l’espace audiovisuelle ne va rien changée en Côte d’Ivoire», a-indiqué Honorat De Yédagne, ex-directeur général de Fraternité Matin et ancien président de l’Unjci.  C’était lors de la  conférence qu’il a animée, le mercredi 4 mai, à Abidjan-Plateau, autour du thème : « Liberté de presse, état des lieux en Côte d’Ivoire ».

 « En Côte d’Ivoire, le moins que l’on puisse dire c’est que la situation n’a pas beaucoup évolué depuis l’année dernière », a indiqué Guillaume Gbato, secrétaire général du Syndicat national de  la presse privée en Côte d’Ivoire (Synapp-ci) et porte parole de toutes les organisations professionnelles des médias. C’était, ce mardi 3 mai 2016, à l’occasion de la commémoration de la 23ème édition de la journée internationale de la liberté de presse autour du thème « L’accès à l’information, c’est votre droit ».

Dans son adresse aux travailleurs, ce dimanche 1er mai, au Palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, à l’occasion de la célébration de la 100ème anniversaire de la fête du travail, Alassane Ouattara, le Président ivoirien, a annoncé l’annulation de l’augmentation exponentielle des montants  des factures de l’électricité du mois de janvier 2016, ainsi que la suspension de la mesure de renouvellement  du permis de conduire, initiée par le ministère des Transports,  deux ans seulement après son établissement.

En visite à Bouna, chef-lieu de la région du Boukani,  dans le District du Zanzan, au  Nord-Est de la Côte d’Ivoire, ce samedi 30 avril 2016,  en vue d’apporter son soutien et sa compassion aux victimes du conflit agriculteurs-éleveurs, Alassane Ouattara, le Président ivoirien, a  affirmé que  des «  mains occultes »   seraient à la base de ce conflit communautaire qui a fait, officiellement, 23 morts, 55 blessés et de nombreux dégâts matériels.

Les grèves se multiplient à l’université. Après  la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) et la Coordination  nationale des enseignants chercheurs (Cnec) , le  Syndicat national de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares), le tout-premier syndicats des enseignants,  qui vient de déclencher une grève de 48h.

Publicité

Newsletter MaPressePerso

Le Podium