Infos et Analyses
en continu
 

Eugène Yao

Eugène Yao

Journaliste professionnel. J'ai parcouru plusieurs journaux (Soir Info, Le Nouveau Reveil, L'Eléphant dechaîné).

 Je suis Eugène YAO.  A l'Etat civil, YAO KOUADIO EUGENE,  né le 01/01/1977 à Mangoikro, S/P préfecture de Didiévi, au  centre de la Côte d’Ivoire. 

Après mes études primaires à Didiévi puis secondaires  à Hiré (dans la région de Divo), j’’ai obtenu le Baccalauréat Série A2 (1998), au Lycée de la Paix de Gagnoa (à l’Ouest de la Côte d’Ivoire).

 En 2001, je suis sorti de l'Ecole supérieure des affaires er du management (Esam)-Abidjan,  avec un Brevet de technicien supérieur (Bts) en Communication d'entreprise,   avant de poursuivre les études à l’Université Félix Houphouet Boigny où j’ai obtenu, par la suite,  une Licence en Sociologie (2005), puis, en 2010, un Diplôme d’Etude Approfondie (Dea) en Communication.  

Papa Wemba a rangé le micro à jamais alors qu’il était au micro, dans la nuit du 23 au 24 avril, à Anoumabo-Abidjan, à l’occasion de la 9ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua). Au moment où le monde entier pleure le célèbre chanteur congolais, il convient de revenir  sur  quelques artistes qui ont eu un destin similaire.

Après la mort du mannequin Awa Fadiga, décédée dans des circonstances floues, en mars 2014, au Chu de Cocody, et cette dame  morte en couche à l’hôpital général de Marcory, en novembre 2015, un autre mort dont les circonstances restent encore à élucider s’est produit à Chu de Yopougon, dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 avril.

« C’était juste un meeting d’information que nous avons voulu organiser à la place Akpelé Akpelé. Nous venions de rencontrer le directeur du Centre régional des œuvres universitaires (Crou) mais c’était mal connaître la police qui  était déjà postée et qui avait reçu l’ordre de disperser toute manifestation sur le campus », explique un étudiant résidant en cité universitaire, à l’université Félix Houphouet Boigny. 

En refusant de prendre part au scrutin du dimanche 17 avril, Coulibaly Vamara a fait de Traoré Moussa dit MT, qui était d’ailleurs candidat à sa propre succession, le nouveau président de l’Union nationale des journalistes  de Côte d’Ivoire (Unjci), avec un score à la soviétique, 96,22%.

Dans les partis politiques de Côte d’Ivoire surtout les plus en vue, la dissidence a fini par faire école. Du Pdci-Rda, le plus vieux parti, jusqu’au dernier-né des partis   les plus représentatifs, nul n’échappe à la donne. Véritable phénomène de mode, les groupements politiques sont en proie à de graves convulsions dues à des dissensions internes.  Mais dans un pays habitué aux retournements de veste et à la transhumance politique, ce phénomène n’ébranle personne. 

Sifflements, course-poursuites,lacrymogènes, barrages des voies,  cours  perturbés, amphithéâtres fermés. Tel est le spectacle, ce lundi 11 avril, aux environs de 8h00,  à  l’Université Félix Houphouet Boigny. Le campus universitaire de Cocody ressemblait à un champ de bataille.

vendredi, 08 avril 2016 06:56

Côte d’Ivoire : 8000 armes détruites

« L’acquisition et la mise à disposition des équipes spécialisées de la police nationale d’une machine de marquage, d’une machine de découpe et d’un véhicule pour la mobilité des équipes et la destruction ayant  permis le marquage de plus de 26 324 armes dont plus de 95% pour la police nationale et la destruction de plus de 8 000 armes (obsolètes) , de plus 6 336 munitions non exposées et 66,035 kg d’explosifs et munitions expirées/non fonctionnelles, depuis la fin de la crise post-électorale de 2010-2011 », a déclaré Luc Gnonlonfoun, directeur pays adjoint du Pnud.

Caroline Hien (24 ans), avec son produit  « Carol’s confitures », a été déclarée super Startupper Total  de l’année, section-côte d’Ivoire. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise de prix aux lauréats  qui s’est déroulée, dans la soirée du mercredi 6 avril, à Abidjan-Plateau. Elle remporte  ainsi  un chèque de 10 millions Fcfa offert par  le groupe Total.

 

« Il y a de gros problèmes dans le pays. Nous ne sommes pas encore sortis de la crise de 2010-2011 », a déclaré  Pascal Affi N’guessan, le président légalement reconnu du Front populaire ivoirien (Fpi). C’était à l’occasion de la rencontre qu’il a eu le 31 mars 2016, avec la chefferie Ebrié, à Abidjan-Adjamé. 

mardi, 05 avril 2016 23:34

Mon mot de bienvenue

Bienvenue dans le mon journal. Je vous donne rendez-vous ici, quand vous voulez pour l’actualité, toute l’actualité. De Côte d’Ivoire et des autres endroits du monde. J’attends également vos commentaires et autres réactions. Ce journal, c’est aussi le vôtre. Je vous souhaite une très bonne lecture en ma compagnie. Ensemble, faisons avancer le débat. 

Publicité

Newsletter MaPressePerso

Le Podium