Infos et Analyses
en continu
 

Les Chroniques

Un peu surpris? L’ex-premier ministre Kablan Duncan n’arrivait pas ce mardi matin à cacher son émotion à l’évocation de son nom comme premier vice-Président de la République de Côte d’Ivoire. Il est vrai que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, avait contribué à semer l’émoi en alignant les qualificatifs pour celui qui, jusqu’au terme de son mandat, sera son dauphin constitutionnel.
Le ministre de la Défense, Alain Donwahi a su négocier avec les représentants des mutins dans le fief de l’ex-rébellion ivoirienne, Bouaké, toute la journée du samedi 7 janvier 2017. Un accord endossé par le chef de l’Etat a permis de désamorcer la bombe.
Les militaires sont, de nouveau, dans la rue. La grogne qui a commencé encore à Bouaké, a contaminé presque toutes les grandes villes du pays et sonne comme un cinglant désaveu d’Alassane Ouattara. Le chef de l’Etat, qui est en même temps ministre de la Défense et chef suprême des Armées, n’a aucune emprise sur les troupes qui n’ont cure de son interpellation: «Si vous n’êtes pas des modèles, vous allez créer la chienlit dans ce pays».
Deuxième jour de la mutinerie des éléments de l’armée ivoirienne. Le mouvement s’étend à l’intérieur du pays, notamment Bouna, Bondoukou à l’Est et Ferkéssedougou,dans le Nord Abidjan sont entrées  dans la danse.
Bouaké de nouveau paralysée. Les armes ont encore tonné dans la capitale du Centre de la Côte d’Ivoire, autrefois fief d’une rébellion armée qui y a sévi pendant plus de 10 ans.
«Des questions politiques importantes». Telle est la teneur des échanges que le Président Ouattara a eu avec son ainé Henri Konan Bédié ce jeudi à Daoukro.
Les choses paraissent plus claires et très transparentes à la CAF. Peut-être l’effet FIFA… une chose est sûre, la CAF a communiqué les chiffres. Chaque équipe qualifiée est passée à la caisse au mois de décembre dernier, soit un mois avant le début de la compétition. Chaque fédération a ainsi perçu environ 237. 000 US, pour la préparation. Soit la moitié des revenus des équipes terminant 4ème au tournoi final.
Joseph Kabila est face à une situation explosive, en RDC. Son mandat présidentiel est constitutionnellement terminé depuis le 19 décembre. Et dans ses manœuvres pour ruser avec la Constitution de la RDC, il est confronté à deux «médicaments». L’un, conclu en octobre 2016, ménage la chèvre et le chou et est absorbable par le pouvoir: c’est l’accord parrainé par la communauté internationale à travers l’Union africaine. L’autre, contraignant Kabila au rôle de la Reine d’Angleterre, est amer: c’est le modus vivendi obtenu en décembre par l’influente église catholique du pays. C’est un casse-tête …congolais.
CAN 2017, Jour J-11. On peut le dire, le compte à rebours a commencé. Toutes les équipes qualifiées ont fait connaitre leurs pré listes respectives. Elles sont pour la plupart, déjà en regroupement. Les listes définitives seront connues le 4 janvier 17. Et chaque sélection nationale aura deux semaines pour peaufiner les automatismes et espérer arriver au Gabon sans blessés et sans couacs majeurs.
 Excellente idée que de raconter l'homme Kalou Salomon dit "Tout-Pé" qui se cache derrière le footballeur Kalhuno. Belles images, interviewés poignantes, émotions aussi avec le père Kalou qui a juste le temps de raconter son fils pour la dernière fois dans l'objectif de la caméra avant de partir au mois d'août 2016, au pays du silence éternel.
Les Rénovateurs du PDCI-RDA ont fait un émule: Pascal Affi N’Guessan. Seize ans après eux, le président légal du FPI veut donner une cure de jouvence au parti et en faire une «formation politique républicaine», débarrassée des oripeaux de la violence, de la xénophobie, du sectarisme et du nationalisme débridé. Sur ce vaste et difficile chantier, il risque de connaître de ses prédécesseurs: se soumettre en rentrant dans les rangs ou se démettre en faisant cavalier seul. La boîte de Pandore.
Le sélectionneur national de la Côte d’Ivoire, le Français Michel Dussuyer a rendu publique la pré liste de l’équipe ivoirienne pour la CAN 2017 au Gabon. 24 joueurs ont été retenus. Le 4 janvier 2017, Michel Dussuyer communiquera sa liste définitive de 23. Le joueur qui sera sur le quai connaitra son sort le 2 janvier. Pas de grosse surprise dans le groupe. En dehors du joueur de Crystal Palace, Wilfred Zaha qui devient officiellement Eléphant de Côte d’Ivoire et Nicolas Pépé de Angers. Tous les deux, des binationaux, sont les petits nouveaux d’un noyau qui a eu le temps de se formater pendant les éliminatoires de la CAN et du mondial 2018.
Henri Konan Bédié et le PDCI-RDA pourraient être les grands perdants du RHDP, coalition qui apparait comme un colis piégé. Dans l’attelage, ils sont en mauvaise posture. Ils pèsent de moins en moins sur l’échiquier politique et face à l’ogre RDR qui exerce son hégémonie à tous les scrutins, leurs revendications sont de moins en moins audibles. Ils ont échoué à imposer le nom PDCI-RDA à la coalition politique au pouvoir et après les dernières législatives, ils n’ont plus tous les leviers pour exercer des pressions en faveur de l’alternance qu’ils souhaitent en 2020.
Les élections législatives 2016 ont laissé des traces. Le PDCI fait son introspection. Le plus vieux parti de Côte d'Ivoirienne, membre de la coalition au pouvoir, le RHDP, reconnait d'emblée qu'il a régressé au Parlement. Il passe de 82 députés en 2011 à 67 députés en 2016.
    Décidemment, le Front populaire ivoirien (Fpi) version-Abdramanne Sangaré est déterminé à  ne pas travailler avec Alassane Ouattara, tant que celui-ci  sera au pouvoir. A y voir de près, cela fait 6 ans qu’Alassane Ouattara et le Rassemblement des Houphouétistes (Rhdp)  sont aux commandes. Et depuis lors, le camp Sangaré  ne participe toujours pas aux  actions entreprises par le pouvoir d’Abidjan, ce, depuis 2011 :
Candidate malheureuse des élections législatives de 2016, en Côte d’Ivoire, la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, a  le moral haut et elle l’a exprimé, ce jeudi 22 décembre 2016, à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau. C’était à l’occasion de la célébration de  la  5ème édition  de l’arbre de  Noel organisé par l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci). 
Les téléspectateurs africains peuvent pousser un ouf de soulagement. La CAN 2017 sera finalement diffusée dans les pays membres de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR). Après six mois de négociations, Lagardère a plié et concède à l'UAR une réduction des droits de retransmission. Les détails.
Les législatives du 18 décembre 2016 vont faire jaser dans les chaumières. Des ministres, battus, ont signé leur lettre de limogeage, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ont été humiliés dans des bras de fer qu’ils ont engagés et perdus, le FPI tendance Pascal Affi N’Guessan, qui espérait un bon groupe parlementaire pour prétendre à la chefferie de l’Opposition, fait grise mine et l’UDPCI de Mabri Toikeusse a perdu son bastion naturel, l’Ouest du pays et la région du Tonkpi. Ces législatives sont un désastre au profit des Indépendants.
Depuis le début de la semaine, les lycées et collèges des villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire se vident de leurs élèves, trop pressés d’entamer les congés de fin d’années. A Divo, Vavoua, Zuenoula, Toumodi, Man etc, les élèves, avec l’argument de la violence, ont délibérément décidé de suspendre les cours jusqu’au 5 janvier 2017, date de la reprise au terme des congés de fin d’année.
Le président sortant gambien donne du fil à retordre à la CEDEAO, dont il a refusé les observateurs durant la présidentielle, et à la Communauté internationale, c’est-à-dire les Occidentaux. Contrairement à Laurent Gbagbo qui s’était livré pieds et poings liés durant la crise post-électorale, Yahya Jammeh, malgré son isolement sur la scène internationale, a un soutien de taille: la Russie avec qui elle a signé un accord de défense et de coopération militaire. Et la Gambie risque de vivre sa version tropicalisée de la crise syrienne.

Publicité

Newsletter MaPressePerso

Le Podium