Infos et Analyses
en continu
 

Les Chroniques

Arrêté par la police anglaise pour conduite en état d’ivresse, le milieu de terrain de Manchester City vient d’être condamné à 18 mois de privation de permis de conduire, et à 41 millions de FCFA d’amende. Pour sa défense, il a expliqué au juge n’avoir pas intentionnellement consommé l’alcool. Je ne vais pas m’attarder sur cette terminologie adverbiale, qui pour moi, relève plus du déni total, que de l’art rhétorique, mais je vais plutôt m’arrêter sur le déni de réalités des fans du joueur.
Le champion olympique de Tae kwendo, Cissé Cheickh Salah, invité Samuel Eto’o Fils, à Antalya en Turquie. Le jeune ivoirien a toujours clamé son admiration pour le footballeur international camerounais. Aujourd’hui, sociétaire du club turc d’Antalaya. « Samuel Eto’o est mon idole. Mon référent. », dit Cissé Salah. Il lui a dédié alors son Or olympique après le Brésil.
Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) rend publique une étude comparative sur l’efficacité des agences nationales anti-corruption en Afrique de l’Ouest. L’étude évalue les efforts de lutte contre la corruption dans 6 pays de la région. Les résultats ont été dévoilés en marge de la journée mondiale contre la corruption, le 9 décembre, à 9 heures, au Bureau Régional d’OSIWA à Dakar.
Le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, à La Haye devant la CPI, a été suspendu ce 08 décembre 2016, pour reprendre le 06 février 2017. En onze mois d’audiences, c’est la sixième interruption de séance. Cette première étape de la procédure, les interrogatoires des témoins, montre nettement que le procès, avec une Cour qui joue et veut gagner du temps, pourrait bien durer quatre ans. Sur un total de 137 témoins, seuls 20 ont été entendus, qui trahissent l’extrême fragilité des bases de l’Accusation.
what3words, le système d'adressage maintes fois primé, a été adopté comme norme d'adressage pour La Poste, l'opérateur de services postaux national de la Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire est le premier État africain (et le deuxième pays du monde) à adopter le système d'adresses de 3 mots pour améliorer son infrastructure nationale. 
La presse ivoirienne avance sans avancer. L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), célèbre le quart de siècle de son existence. 25 ans. Les professionnels auraient pu chanter « Hozana ». Malheureusement, la moisson est bien maigre. La bataille est loin d’être gagnée. Elle a commencé. Elle est âpre. Des journalistes sortent la tête de l’eau. Mais le gros lot traîne encore les maladies infantiles de la ^presse. Ce que les Ivoiriens ont appelé en 1990, « le printemps de la presse. »
Abou Drahamane Sangaré, leader de la tendance dissidente du FPI, a réussi à manœuvrer, ce 03 décembre 2016, pour enlever à la pétition pour la libération de Laurent Gbagbo toute crédibilité et tout sérieux. Avec des statistiques troublantes qui dépassent tout entendement et une sortie à la hussarde dans un cadre inapproprié, le projet est passé au stade de farce. Sans aucune valeur juridique ou légale, la pétition a perdu sa simple valeur politique.
C’est la chasse à l’homme dans les partis politiques membres du RHDP et dans l’Administration publique ivoirienne, au mépris de la nouvelle Constitution créant la IIIè République. En cause, les législatives du 18 décembre 2016. Tous ceux qui briguent un mandat électif sans la bannière de cette coalition politique au pouvoir subissent les foudres de l’Etat. Sous Ouattara, le slogan du parti-Etat, au doux parfum de l’autocratie, revient au galop: un seul Peuple, un seul Chef, en attendant un seul Parti.
La presse anglaise ou du moins occidentale en fait un peu trop avec des accusations à dormir debout sur  les joueurs ivoiriens et africains, en général. Après Didier Drogba, accusé de détournement de fonds destiné à la construction d’un hôpital à Abidjan (une affaire classée sans suite), Serge Aurier interdit d’accès en Angleterre pour une affaire pendante devant la justice française, c’est  au tour de Yaya  Touré d'etre  accusé,  pour une affaire de conduite en état  d’ivresse. Trop beau pour être vrai.
Alassane Ouattara est mis au pied du mur. Il a fixé à 1.100FCFA le prix minimum garanti aux producteurs pour la campagne 2016-2017 alors que les cours mondiaux du cacao sont en chute libre depuis plusieurs mois. Aussi, dans une mauvaise passe, a-t-il engagé un combat dans lequel ses prédécesseurs, sans aucune exception, y ont laissé des plumes: l’épreuve de force contre les spéculateurs et les multinationales de négoce, pour espérer une remontée.
Après vingt deux ans sans partage à la tête de son pays, la Gambie, Yahya Jammeh a perdu l’élection présidentielle du 1er décembre 2016. Sa cinquième tentative ne fut pas la bonne. Parvenu au pouvoir par les armes, il est battu dans les urnes. Mais par son élégance d’un leader converti en démocrate authentique, le modus operandi original du scrutin, le refus des observateurs occidentaux et la célérité dans la proclamation des résultats, il part en laissant un testament politique qui devrait interpeller les leaders et les Etats africains.
Africa Sport-As Tanda. Un match qui sonne comme un choc. L’Africa Sport d’Abidjan est leader de la ligue 1 après deux journées. L’As Tanda, tenante du titre en difficulté. Deux défaites en autant de sorties. L’équipe championne tousse. Le dicton, « Jamais deux sans trois », s’appliquera à l’une ou l’autre équipe pour cette troisième journée ?
La Côte d’Ivoire a établi un record Guiness le 04 décembre 2010; il y a six ans. A l’issue du second tour d’une présidentielle qui a mobilisé les électeurs, le désordre institutionnel s’est emparé du pays. Laurent Gbagbo, président sortant, est investi solennellement au Palais présidentiel devant le Conseil constitutionnel; quand Alassane Ouattara, le challenger, reclus dans un hôtel qui lui servait de QG de campagne et sous protection des Casques bleus de l’ONU, y prêtait serment en privé, devant son porte-parole de campagne. Un pays, deux Présidents. Un original et une photocopie.
Mabri Toikeuse n’ose pas. Il préfère rester au Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix). En tout cas, c’est ce qui ressort de la réunion qu’il a tenu le lundi 28 novembre 2016  avec les militants de son parti  au lendemain de son  exclusion du gouvernement.  « Un pied dedans, un pied dehors », pourrait-on dire. En tout cas, ceux qui attendaient une sortie  de Dr Abdallah Mabri Toikeuse de “l’alliance“ devront encore attendre.
Aller en Somalie, c’est comme prendre le chemin de l’inconnu. Entre hantise, angoisse, peur et risque de mourir à tout moment et à tout coin de rue… Vue de l’extérieur, la Somalie est un no man’s land. Un pays déstructuré, désorganisé. Les Shebab y vont la loi. Et pourtant, il y a une vie en Somalie et les Somaliens font preuve d’une force de caractère pour ramener leur pays dans le concert des nations civilisées. Mais ils vont à leur rythme. « Chez nous, la démocratie est pour le moment clanique. Basée sur les clans. Repassez plus tard, pour la démocratie universelle, à l’européenne. En ce mois de novembre 2016, les électeurs somaliens sont appelés à mettre en place les collèges claniques qui devront élire le président à la mi-décembre. Reportage exclusif de Mapresseperso.
Le RHDP est en train de se tirer une balle dans le pied: sur 1.153 candidatures retenues pour les législatives du 18 décembre 2016, 676 issues majoritairement de ses rangs, soit 58.62%, se présentent sans étiquette politique. Les têtes que la coalition fait tomber et les cartons rouges qu’elle distribue au nom de la discipline du groupement politique, condamnent les bannis à suivre leur logique que d’aller grossir le rang de groupes parlementaires corsetés. Et avec la participation des partis dans l’Opposition qui présentent plus de 200 candidats, la première législature de la IIIè République pourrait nous faire oublier la dernière Assemblée nationale monocolore et moutonnière, de triste mémoire.
Le journalisme, dit-on souvent, mène à tout. Las de n’utiliser que leurs plumes pour critiquer, les «historiens du présent» veulent de plus en plus participer à la vie de la nation; plus seulement dans les rédactions, mais au Parlement. En étant la voix (e) du peuple ivoirien. Pour les législatives du 18 décembre 2016, vingt journalistes, au nombre desquels Ally Coulibaly, James Cenach et Ouattara Gnonzié, sollicitent le suffrage des électeurs.
Visiblement personne des deux finalistes n’a vraiment analysé profondément le scrutin de dimanche dernier. Le score astronomique de l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy lui donne une assurance presque démesurée. Alain Juppé, est quant à lui, en proie à la panique. Après avoir mené pendant longtemps la course en tête, selon les sondages, l’ancien premier ministre de Jacques Chirac a semblé donner trop de coup à celui qui se considère déjà le candidat de la droite française.
  Meilleur buteur la saison dernière avec 17 réalisations, Pape Ibnou Ba (Stade de Mbour) a été designé par l’association nationale de la presse sportive (ANPS), meilleur footballeur évoluant dans le championnat du Sénégal.
En 1999, la tension politique est à son comble en Côte d’Ivoire. Les débats sont pollués par le concept d’Ivoirité (qui a été assimilé à l’exclusion et à la xénophobie) et la nationalité d’Alassane Dramane Ouattara. Après que l’ancien directeur général adjoint du FMI a été nommé, le 1er août, comme président du RDR, la Police judiciaire a ouvert une enquête conclue par un mandat d’arrêt international pour «faux commis dans les documents administratifs, usage de faux, complicité». Le Chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, s’en explique dans un discours prononcé en novembre 1999.

Publicité

Newsletter MaPressePerso

Le Podium